Skip to content

Le traité « De l’art » de Maxence Caron

par admin, février, 2015

Maxence Caron, De l’art comme résistance à l’implication politiqueSituation et Principe de l’art, 632 pages, Editions Séguier 2015.

 

de l art comme resistance a l implication politique

Présentation :

Obsédée par l’opinion et les avis de chacun, l’époque veut absorber l’art dans ses débats. Mais le principe de l’art résiste aux soucis de la cité. Se tenant dans ce que Rimbaud nomme « le dégagement rêvé », l’art est le lieu d’une absence totale d’implication civile.

Ce livre est un traité De l’art ; conçu comme une odyssée, il progresse en sept étapes. La première, à travers l’analyse des slogans partisans, établit la vacuité d’une psychose que l’ère contemporaine atteste volontaire : la relation au politique. En rupture avec cette maladie, les étapes suivantes sont les cinq degrés de progressive élévation dans la relation que l’artiste entretient avec l’art. Les figures symboliques de Philippe Muray (dont on lit pour la première fois le Journal intime), de Wagner, de Rousseau, de Glenn Gould et de saint Augustin permettent à cette odyssée hors de l’implication civile de déployer la richesse de son sens. L’étape finale est expression directe du Poëme qui se tient au cœur de l’art : un chant de solitude révèle la teneur d’art cachée qui préside depuis le commencement à la dynamique animant la marche de ce livre. Ici, on ne parle pas extérieurement de l’art, mais on le fait. Et l’œuvre vient couronner la pensée de l’œuvre.

 

Table des matières :

 

p. 11 – Préface

p. 15 – Introduction.  Que de fréquenter la société d’autrui est une faute 

 

p. 30 – Chapitre I.     Du mauvais goût comme psychose volontaire

p. 48 – Scissiparitaire

 

p. 58 – Chapitre II.     Ultimum latet – L’éthique solitaire de Ph. Muray

p. 157 – Anhédonisme libertaire

 

p. 170 – Chapitre III.     D’Elsa en Isolde, une quête sous-terraine de la sagesse célibataire

p. 318 – Vers l’étendue céans

 

p. 326 – Chapitre IV.     Vitam impendere vero : la solitude pure résistance

p. 399 – Tenir le sol de l’harmonie

 

p. 418 – Chapitre V.     Ermite et démiurge : l’artiste libre de toute implication civile  

p. 466 – Du sens de la musique à la symphonie de la Parole

 

p. 474 – Chapitre VI.     Au cœur du Verbe, rendre à ses arts

 

p. 542 – Envoi — Le Chant de Solitude

p. 627 – Table des matières
p. 628 – Plan du Système nouveau de la Pensée, de l’Art et de l’Histoire passée, présente et à venir