Skip to content

« Ils ont trop d’honneur pour se faire banquier de pharaon. » Prince de Ligne

par admin, octobre, 2016

« J’ai mauvaise opinion d’un pays où il y a des fripons, et où il n’y a pas de voleurs. Il est clair que c’est faute de courage ; il y a à parier que si ceux qui attendent des voyageurs sur un grand chemin, pendant la nuit la plus glaciale de l’hiver, avaient quelque chose de mieux à faire, il ne s’appliqueraient pas à un métier si dangereux. Ils exposent leur vie, font une guerre ouverte et ont peut-être trop d’honneur, pour se faire banquiers de pharaon, ou gens d’affaires ; on soupe chez ces gens à malversation, et l’on fait pendre ceux qui n’ont pas voulu l’être, ni devenir laquais de quelque grand seigneur, pour le voler plus commodément. »

Prince de Ligne, Ma tête en liberté,
Belles Lettres, nouveautés octobre 2016

charles-joseph-de-ligne