Carlyle : « Passé et présent »

Parution du chef-d’oeuvre de Carlyle, Passé et Présent.

Thomas Carlyle, Passé et présent, traduction de Camille Bos revue par Thibaut Matrat, présentation de Thibaut Matrat, « Classiques favoris », Les Belles Lettres, 2023

4e de couverture

Carlyle est un monument de la littérature anglaise. Né en 1795, avant que Bonaparte ne se fasse connaître, il meurt en 1881, à la fin de l’ère victorienne : la force, l’abondance et la longévité de son œuvre en font l’homme-siècle de l’Angleterre littéraire. Il naît contemporain de Byron et de la génération des « Romantiques » (Keats, Shelley), mais dans ce XIXe siècle de tant de bouleversements, son génie érudit et patient, aussi longanime qu’insolent, lui ouvre d’autres voies que celles où les poètes maudits se consument. 

Issu d’une famille pauvre de la noblesse d’Écosse, son goût pour l’étude le conduit à Édimbourg. La fréquentation des « Lumières » le rend neurasthénique. Détestant l’athéisme Carlyle découvre la force des auteurs de l’Idéalisme allemand, et y puise la sienne. Pendant plusieurs années, il traduit et commente ces auteurs de pointe. Son brio attire l’attention de Goethe : « Quelle force en lui ! » écrit le grand homme. Carlyle incarne la synthèse d’un équilibre puissant – d’un explosif équilibre ! Philosophe, érudit, traducteur, historien, ce savant d’avant-garde fait ainsi paraître, à presque 40 ans, son premier livre original, le roman Sartor resartus(« le raccommodeur raccommodé »). Roman d’initiation, baroque et mystique, satirique et philosophique, l’ouvrage est si nouveau que tous, encore aujourd’hui, demeurent en arrêt devant lui. Borges en affirma qu’il était « le plus hardi et volcanique » des romans qu’il connût. Carlyle publie dans la foulée l’une des œuvres qui aura le plus d’influence sur son siècle, son Histoire de la Révolution française. Michelet concevra la sienne dans l’obsession d’y réagir. 

Son chef-d’œuvre est publié en 1843 sous le titre Passé et présent. Dans une langue splendide et en un art flamboyant, il y rassemble ses pensées. Avec un demi-siècle d’avance, ces tableaux fracassants de la modernité, drôles et limpides, sont ceux dont, jusque dans ses titres, Chesterton reprendra l’inspiration. Le tempérament de Carlyle et son style sont d’un satiriste et d’un imprécateur : les colères brûlantes ou froides de ce Tacite furieux font aussi bien l’admiration de Marx que de Taine. 

Un tel auteur n’a toutefois rien du mastodonte égaré dans une époque qui ne serait pas faite pour lui : il est au contraire le plus perturbant des lecteurs de celle-ci. Il est l’un de ces grands et intemporels contre-modernes dans l’œuvre de qui tous ont puisé. Aussi Victor Basch, le cofondateur de la Ligue des droits de l’homme, a-t-il pu écrire ces mots remarquables : « Le réquisitoire que dans Past and Present, Carlyle a dressé contre la faillite sociale des démocraties n’a jamais été dépassé. » 

Notre édition reprend la traduction de Camille Bos soigneusement révisée par Thibaut Matrat, professeur agrégé de lettres. Elle comprend une abondante présentation historique de la vie, de l’œuvre et de la pensée de Carlyle. Cette longue préface est le premier essai d’importance écrit en France sur l’auteur depuis des décennies. 

« L’un des plus grands écrivains américains a enfin sa biographie »

Article d’Anne-Marie Mitchell paru le 7 octobre 2023 dans La Marseillaise


Extrait :


« Si tu n’acceptes pas le passé et son fardeau, il n’y a pas de futur, car l’un ne saurait exister sans l’autre.» Ainsi parlait le multiprimé Robert Penn Warren (1905-1989). Enfin traduite en français, sa biographie est une mine de renseignements qui passionnera non seulement les lecteurs dévorés par la curiosité intellectuelle, mais surtout les étudiants qui auraient à plancher sur l’œuvre de l’un des plus grands écrivains américains du vingtième siècle. Qui remercier ? L’éditeur qui a fait le bon choix ? Thibaut Matrat, le talentueux traducteur ? Maxence Caron, l’excellent préfacier, né, ce qui ne gâche rien, à Marseille ? Warren, que nous avons chroniqué lors de la sortie de son prodigieux Au nom des Noirs ? Le biographe Joseph Blotner (1923-2012), spécialiste de Faulkner, dont le Sud (qu’il se plut à inventer, tel Giono qui créa sa Provence) devient plus réaliste sous la plume de Warren.

Un must-read factuel, autrement dit une lecture fortement recommandée.

Le premier ouvrage en français sur Robert Penn Warren

Il n’existait à ce jour aucun travail d’ampleur sur Robert Penn Warren autrement qu’en anglais, et il n’existait aucun ouvrage francophone sur l’auteur des Fous du roi. On mesurera donc l’importance de la publication en français de la biographie de référence américaine de Joseph Blotner :

Joseph Blotner, Robert Penn Warren : une biographie, traduction de Thibaut Matrat, préface de Maxence Caron, 900 pages, Séguier / Perrin, en librairie le 28 septembre 2023.