Skip to content
Aug 2016

Concert de Menuhin, Kempff et Rostropovitch pour les 25 ans de l’Unesco : le Trio de Beethoven op. 97 à l’Archiduc

par admin

Aug 2016

Rivarol, Chamfort et Vauvenargues lus par Bernard Morlino

par admin

BQS-INSOLENCE-6

-L’art de l’insolence : Rivarol, Chamfort, Vauvenargues. Maxence Caron (Bouquins/ Robert Laffont, 1517 p., 34 €)

« Un festival d’aphorismes. Un festin d’intelligence. Cela pétille de partout. Voici trois des plus grands moralistes français de l’Histoire des lettres. On se régale, on en redemande, on lit, on relit, on dévore, on déguste, on raffole de l’ensemble. Un livre à picorer avant de s’endormir et en se réveillant. Un tel ouvrage est le compagnon d’une vie. »

Voir le blog de Bernard Morlino

Jul 2016

Microcéphalopolis : le livre qui voit

par admin

Tandis que tout le monde s’agite et bavarde, un livre persiste à avoir continuellement dix ans d’avance :

9782916727431

Jul 2016

« Le Secret de Machiavel » de Maxence Caron, dans le « Service Littéraire »

par admin

De Maxence Caron l’on pourra lire « Le Secret de Machiavel » en première page du Service Littéraire (nº 97, juillet-août 2016). En même temps que la profondeur cachée dans la ruse de la raison machiavélique, on y découvrira l’inspiration majeure que cette raison caricaturée et ignorée puise dans Le Livre de la solitude écrit par Agostino Nifo, contemporain de Machiavel et grand homme de la Renaissance italienne. Le Livre de la solitude vient d’être traduit pour la première fois et publié aux Belles Lettres.

03_une_097-200x300

Jun 2016

Parution de « Beckett prophète taciturne (1e partie) » dans « L’Atelier du Roman »

par admin

Maxence Caron publie la première partie de sa lecture de l’œuvre de Beckett : « Beckett prophète taciturne », dans le numéro 86 de L’Atelier du Roman (éd. Flammarion). La seconde partie paraît en septembre dans le n° 87.

Atelier du Roman, No 86

May 2016

Maxence Caron joue Mozart : « 12 Variations en ut sur le Lied français ‘Ah vous dirai-je, maman’. »

par admin

 

rembrandt-portrait de sa mere en prophetesse anne(Rembrandt, Portrait de sa mère en prophétesse Anne)

Maxence Caron joue les Variations K. 265 de Mozart sur le Lied « Ah vous dirai-je, maman » :

May 2016

« Bagatelles pour une autre fois » : l’antisémitisme de Céline, par Maxence Caron dans le « Service Littéraire »

par admin

Sur le cas Céline, à la une du Service Littéraire (numéro 95, mai 2016), on peut lire « Bagatelles pour une autre fois », de Maxence Caron.

image

Apr 2016

Cicéron par Maxence Caron dans le Service Littéraire

par admin

De Maxence Caron l’on pourra lire « Cicéron méprisé mais souverain » en première page du Service Littéraire (nº 94, avril 2016).

Couverture Service Littéraire No 94